Liste d'envoi:
 

Pub 2017

pub fondaction

 


 

Sommaire
Volume 2, no 2
Renouveler la social-démocratie

 

Par Gilles L. Bourque
Ce 6e numéro de la revue, préparé par Michel Doré, Yves Vaillancourt et Gilles L. Bourque, porte sur le thème du renouvellement de la social-démocratie. L'échec du socialisme réel et la faillite catastrophique du néolibéralisme forcent le constat suivant : en dépit des erreurs qui ont pu jalonner son histoire, la social-démocratie apparaît aujourd'hui comme l'alternative la plus stimulante à partir de laquelle peuvent être explorés de nouveaux chemins de solidarité et mieux saisis les défis posés par l'articulation des relations entre l'État et la société civile. (suite...)
 
Par Michel Doré
Il serait prétentieux de vouloir faire une synthèse des avancées et reculs du mouvement syndical au Québec depuis dix ou vingt ans. Cet article s'intéresse plus spécifiquement au niveau du travail, à la réalité quotidienne de chaque syndicat, le premier lieu où s'exercent la démocratie, l'expression de la solidarité et la formulation des revendications. (suite...)
 
Par François Lamarche
L'histoire du syndicalisme évolue avec celle de la social-démocratie, avec ses hauts et ses bas. On remarque que les politiques sociales-démocrates se développent historiquement lorsque le mouvement syndical est en expansion et qu'il accentue ses pressions sur les pouvoirs publics. Inversement, l'affaiblissement du rôle de l'État se produit alors que l'influence des syndicats dans la société est en net recul. Le texte qui suit ne traite pas directement de social-démocratie. Mais indirectement, puisqu'il porte sur des considérations ayant trait à l'évolution de la question syndicale, il questionne en même temps celle du renouvellement de la social-démocratie. (suite...)
 
Par François Aubry
Ce court texte a pour objectif de revenir sur la loi pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale (loi 112) et sur le processus démocratique qui lui a donné naissance afin d'en faire ressortir les éléments les plus innovateurs. Dans un premier temps, nous revenons sur la longue et intense mobilisation populaire qui a précédé l'adoption de la loi, et qui, dans les faits, l'a engendrée. Dans un deuxième temps nous présentons brièvement les principaux éléments de la loi 112. Enfin, dans une dernière partie, nous concluons en soulignant les éléments que nous jugeons les plus innovateurs dans une démarche de démocratie participative. (suite...)
 
Par François Béland et Lionel Robert
Dans l'effort pour penser le renouvellement de la social-démocratie en santé, une première tâche s'impose : celle d'un exercice de clairvoyance sur la conjoncture actuelle, sur les changements annoncés dans l'accès aux services, sur la lecture catastrophiste de l'avenir du système de santé. Une deuxième tâche : laisser au réseau québécois de la santé et des services sociaux le temps de digérer les réformes récentes de structures. Le système ne va pas si mal, mais il ne va pas si bien non plus. Un système de santé doit s'adapter à de nouvelles circonstances, mais son architecture doit permettre de le redessiner plutôt que de le resoumettre à des transformations structurelles chaque décennie. Un bilan. (suite...)
 
Par Corinne Gendron
L'auteur propose de revisiter le rôle de l'entreprise, tout en revalorisant celui de l'État, dans la perspective d'une évolution de la régulation économique vers le développement durable. Elle avance l'hypothèse que le nouvel ISO 26000 pourrait devenir un vecteur de la social-démocratie dans une économie mondialisée. En présentant cette récente norme comme un compromis social autour de la définition de la responsabilité sociale, Corinne Gendron y voit l'intégration de principes, de dynamiques et de valeurs qui ne sont pas sans parenté avec la pensée social-démocrate. (suite...)
 
Par Christian Jetté
Dans ce texte, l'auteur interroge le renouvellement de la social-démocratie sous l'angle du rôle de l'État en lien avec celui du « tiers secteur ». Se disant en faveur d'une réforme importante de la social-démocratie, il relève l'importance de revoir l'articulation des rôles réciproques de l'État et du tiers secteur. Selon lui, les principes d'action mobilisés par le tiers secteur s'avèrent déterminants pour un renouvellement des pratiques de développement social et économique et, sur le plan politique, au renouvellement de la social-démocratie. (suite...)
 
Par Christian Giguère
Dans un Québec moderne où il est de plus en plus important de gérer efficacement les finances publiques, plusieurs idéaux de la Révolution tranquille et de la gauche sociale-démocrate ont de la valeur pour les Québécois. Ils en ont parce qu'ils reposent sur un fonds d'idées et de faits historiques implicitement contenus dans la culture publique québécoise. Considérant cela, l'éducation citoyenne, sans être porteuse d'une quelconque idéologie, est entendue comme nécessaire pour encourager la participation démocratique des jeunes générations. (suite...)
 
Par Pierre Paquette
Le renouvellement de la social-démocratie est nécessaire parce que les politiques de l'État et les propositions de la société civile doivent constamment s'adapter aux changements. Il serait faux de dire que le projet social-démocrate n'a pas évolué au fil des décennies, mais les modifications des trente dernières années sur tous les plans et à l'échelle planétaire appellent un effort plus important et nécessitent une approche plus volontariste qu'auparavant. (suite...)
 
Par Yves Vaillancourt
Le texte qui suit porte sur l'apport de certains pays du Sud à la réflexion sur le renouvellement de la social-démocratie. À cet effet, il examine ce qui se passe depuis une décennie dans certains pays de la région de l'Amérique latine et des Caraïbes. Ce choix est d'autant plus pertinent que, sur le continent latino-américain, contrairement à ce qui se passe sur les continents européen et nord-américain, plusieurs gouvernements de gauche ou de centre-gauche ont pris le pouvoir depuis la fin du XXe siècle. Plus précisément, l'auteur se penche sur le cas du gouvernement de gauche de Rafael Correa au pouvoir en Équateur depuis janvier 2007. (suite...)
 
Par Louis Favreau
Comment réinventer l'économie et l'orienter vers un type de société qui entend respecter les équilibres écologiques et en même temps être porteuse de justice économique et sociale ? Telle est, à mon avis, la question centrale. On ne part pas de zéro : des solutions à ces questions sont déjà en partie contenues dans des pratiques innovatrices de mouvements mais la pression capitaliste, tout comme celle des pouvoirs publics, est très forte. En fait, elles ne sont pas, pour la plupart, coupler avec des alternatives globales. Esquisse d'une problématique sur la sortie du capitalisme aujourd'hui. (suite...)
 
Par Lise St-Germain
Cet article est la suite de celui paru dans le précédent numéro de la Revue vie économique. Après avoir exposé l'évolution de la question depuis les vingt dernières années au Québec et exploré différentes approches qui guident les orientations de la société québécoise en matière de lutte contre la pauvreté, l'auteur explore cette fois-ci la question sous l'angle des défis de l'intervention en l'illustrant dans le cadre d'une pratique d'action concertée, en l'occurrence celle du projet « école citoyenne », un projet d'intervention en matière de réussite scolaire auprès des familles en difficulté. (suite...)
 
Par Bernard Billaudot
L'auteur présentera la solution qu'il a trouvée, comme point d'aboutissement de sa recherche sur « la société moderne », pour comprendre pourquoi on ne s'est pas préoccupé du fait que le « développement réellement existant » n'était pas durable. L'explication est la suivante : le genre de société « moderne » qui a vu le jour en Europe relève d'un modèle particulier : les institutions de base sont justifiées en se référant à une conception de ce qui est enfermée dans le présent et en considérant que la « nature » n'est qu'un décor du social. Cette première modernité est aujourd'hui en crise. Une seconde modernité, laissant sa place à une autre conception de ce qui est « juste et bien » en raison, est seule à même de conduire à un développement durable. (suite...)
 
Vous lisez présentement:

 
Renouveler la social-démocratie
novembre 2010
La Revue vie économique offre dans ce numéro un ensemble de contributions permettant d'illustrer en quoi le renouvellement de la social-démocratie pourrait apporter les éléments d'un nouveau paradigme de développement pour la société québécoise.
     
Tous droits réservés (c) - Éditions Vie Économique 2009| Développé par CreationMW